La matière dans la mode

D’un point de vue élémentaire, la matière relève de la physique. La matière est le nom que l’on donne à tout ce qui peut être touché. Cependant, la matière est aussi chimique. Avec la couture, qu’il s’agisse de confection relativement artisanale, de couture, de haute couture, la matière est capitale. Elle est le vêtement en puissance. La confection des vêtements est en phase d’uniformisation avec la quasi-généralisation du style urbain communément désigné par l’anglicisme « street wear ».

Le tissu : approche pluridisciplinaire

Les assemblages produisant la matière utilisée pour faire des vêtements mais aussi des accessoires tels que des chaussurres Tamaris peuvent s’effectuer dans le domaine :

  • Chimique : cas des tissus de synthèse.
  • Géologique : cas des matières servant pour les fixations parmi lesquelles les cornes.
  • Biologique : dans cette catégorie se trouvent les fibres naturelles telles que le coton et les matières d’origine animale telles que le cuir.

Cette classification permet de constater qu’il n’existe pas de distinctions nettes entre les différentes matières, certaines pouvant appartenir simultanément à plusieurs catégories.

Avantages de chaque type de fibres

Ce que l’on pourrait appeler la « matière à vêtir » et qui est la fibre désigne le plus souvent une longue chaîne moléculaire de type polymérique provenant des animaux ou des végétaux.

Les fibres synthétiques sont parties de la cellulose d’origine naturelle, cette dernière étant plus proche du bois. La recherche a permis d’aboutir à la viscose.

L’étape suivante de la recherche dans le domaine des textiles destinés à l’habillement a conduit à la découverte du nylon en 1935. La fibre plastique a été utilisée pour obtenir ce tissu qui a révolutionné l’habillement en général et celui des femmes en particulier. Le nylon a permis que les bas puissent cesser d’être des produits de luxe pour devenir des biens de grande consommation.

Plusieurs évolutions dans le domaine des textiles de synthèse ont contribué à élaborer des textiles tels que :

  • Les polyesters : ils ont permis de rendre plus accessibles des vêtements de sport. Ces derniers sont également devenus plus légers et plus simples à porter.
  • Les kevlars quant à eux sont des textiles de synthèse qui ont participé aux avancées dans le domaine de la sécurité.

Contraintes dans l’élaboration d’un vêtement

Fabriquer un vêtement requiert de fournir un textile, mais également de considérer d’autres aspects tels que :

  • La mise en forme
  • La teinture
  • L’imperméabilisation : idéale pour les tenues conçues pour affronter les intempéries.
  • La résistance au froid ou l’aération correcte selon la vocation du vêtement.
  • Le confort au toucher : la texture est souvent le premier contact avec un vêtement. C’est aussi l’un des arguments pris en compte pour décider ou non d’un achat.
  • Le traitement des salissures fait partie de plus en plus des aspects pris en compte dans la confection de vêtements.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *