Le vêtement dans l’histoire

Afin de mieux s’imprégner de la notion de mode, il faut comprendre l’histoire du vêtement. Il faut l’appréhender de façon globale, en Europe. Il faut la percevoir dans le détail en France et en Allemagne pendant les années allant de 1804 à 1830. Il a été tour à tour outil utile et accessoire esthétique. Le vêtement demeure une notion très vaste.

Le vêtement, un concept vieux comme l’humanité

Lorsque le XIXe siècle commence, des commerces commencent à proposer des vêtements à prix réduits. Le vêtement naît essentiellement pour jouer un rôle fonctionnel. Les humains avaient besoin de cet accessoire pour avoir chaud pendant l’hiver et pour se protéger du vent. Il permet également de protéger son anatomie du regard des autres. En dehors de sa fonction pudique, le vêtement permet de séduire. Dans ce dernier cas, les fonctions utilitaires et esthétiques se mélangent. Pour jouer ce rôle décoratif, le vêtement s’est enrichi de décorations, de brillants et de métal. Ce mélange permet de passer de la notion de vêtement à une notion plus large, la notion de mode. Cette dernière inclut des habits, mais aussi de la maroquinerie et des bijoux.

Cette évolution est engendrée par un trio de causes :

  • Une production en série permettant d’avoir en masse des vêtements de qualité
  • L’avènement d’une classe moyenne ayant quitté les campagnes pour venir s’installer en ville
  • La progression des médias en général et de la presse de mode en particulier

Composantes de l’industrie du vêtement

L’industrie du vêtement s’ancre dans plusieurs strates de la société et des mentalités humaines. C’est un secteur d’activité où se mélange : créativité, communication sociale, nouvelles technologies, industrie et plus trivialement commerce.

Plus les transports se sont développés en permettant aux personnes d’aller assister à un défilé de mode à Paris tout en vivant à Milan, plus le vêtement est parvenu à avoir une place importante dans le quotidien de la plupart des humains.

Le vêtement joue un rôle fédérateur, il rassemble toutes les origines, toutes les couches sociales.

En 2018, les pays dits « du sud » concentraient plus de 50% des exportations du textile destiné aux vêtements. Quasiment les trois quarts des vêtements appartenant à la catégorie prêt à porte viennent aussi de fabriques situées dans les pays en développement.

En Asie, selon des données recueillies en 2018, au moins 44 millions de personnes travaillent directement et indirectement dans la fabrication de vêtements. Les dames représentent quasiment 75% de la main-d’œuvre utilisée.

L’industrie du vêtement, ce sont aussi des noms célèbres tels que Paul Poiret, Madeleine Vionnet, Cristóbal Balenciaga, Christian Dior, Yves Saint Laurent, Hubert de Givenchy, Pierre Cardin, Coco Chanel, André Courrèges, Nina Ricci, Thierry Mugler, Giorgio Armani, Gianni Versace, Christian Lacroix, Helmut Lang, Miuccia Prada, Jean-Paul Gaultier, Tom Ford…

Toutes ces personnes ont obtenu une renommée mondiale et attiré la lumière sur leur pays grâce à l’industrie du vêtement.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *